Richard Avedon m'avait déjà mis une claque fin 2002, au MET de New-York.

Les quelques 180 photos exposées alors, couvrant plus de 50 ans de carrière, s'imposaient aux visiteurs, offrant avec puissance mais sobriété des "gueules" d'une présence extraordinaire : écrivains, artistes, hommes politiques, son père à la fin de sa vie mais aussi des anonymes, les ouvriers dans les mines de charbon ou d'uranium, les sans domicile fixe, les forains, les serveuses de bar de la série "In the American West".

Ces portraits, souvent de grande taille, presque tous sur fond blanc, que l'on retrouve avec délectation aujourd'hui à Paris, vous happent littéralement. Vous ne sortirez pas indemne de cette exposition !

Du 1er juillet au 28 septembre 2008. Fermé le lundi, nocturne le mardi. Plus d'infos sur le site du Jeu de Paume.

Photo © The Richard Avedon Foundation