• L'étendue de la créativité laissée au spectacteur (spectateur-acteur) dans une oeuvre numérique interactive comme Traces remet-elle en cause la notion d'auteur, l'intervention de l'artiste ne consistant plus à produire un "objet" mais à mettre à la disposition du public un dispositif, un programme informatique pour que ce dernier laisse libre cours à sa créativité et finalement aboutisse - collectivement - à l'oeuvre imaginée par l'artiste ?
• En quoi ce dispositif est-il un dispositif artistique ?
• Pérennité (les 10 000 traces éditées) et ubiquité (l'oeuvre étant disponible partout en même temps) : qu'en pensez-vous ?